Aucune limite

Moi, je n’ai aucune limite

Aucune limite

Même s’il lui manque l’essentiel de ses deux bras, William Boutin, 20 ans, ne laisse pas son handicap lui imposer des limites. En raison d’une rare maladie génétique, le syndrome TAR, le jeune homme est né et a grandi avec un os et demi en moins dans chaque bras. Pourtant, William Boutin n’est pas du genre à se plaindre ou à envier les autres. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, pour lui, il ne vit aucun obstacle majeur. Il habite en appartement, travaille, conduit sa voiture, fait du sport… « Je te dirais que ça ne me pose aucun défi. Moi, je n’ai aucune limite. Je peux faire ce que je veux. », affirme-t-il, installé devant son bureau des Cuisines Laurier, où il travaille comme dessinateur industriel depuis plus d’un an, à Laurier-Station. Comme les autres jeunes de son âge, il veut profiter de son indépendance. En effet, le jeune homme, originaire de Saint-Magloire dans la région des Etchemins, joue au volleyball et entraîne des jeunes de 5 à 9 ans au soccer. Il se rend où il veut dans sa voiture, une Honda CR-V adaptée. Selon William Boutin, s’il faut retenir une chose de son histoire, c’est qu’il ne faut pas sous-estimer les gens comme lui. « Il n’y a rien de malaisant avec moi. Tu peux me traiter comme une personne avec ses deux bras. » Cliquez sur l’image pour en savoir plus…

Aimez-nous et partagez la bonne nouvelle!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *